samedi 27 juin 2015

Les poèmes d'Eowindawell


Coucou !

Pour ce samedi, je viens vers vous avec un recueil de poèmes, celui d'une rpgiste que je connais. C'est quoi rpgiste ? C'est une personne qui joue aux jeux de rôles. Nous c'est en ligne, sur des forums comme celui-ci (mon nouveau fofo). On invente des personnages et on joue leurs aventures. J'ai connu Mélanie sur mon forum post apo zombie que j'ai fermé tout récemment. On a une partie flood sur les rpg et là on fait connaissance, on se confie, on se soutient, on rit ensemble. Bref ^^
J'ai acheté son recueil et je vais essayer de vous le faire découvrir. 



Ouverte d’esprit, elle aime à se perdre dans ses rêves, rejoindre un autre monde, celui où la maladie ne règne pas. Car l’anorexie ne cesse de lui chuchoter ses fourberies, la menant vers le vide.
Comment faire comprendre ce sentiment d’être différente ? De ne pas être à sa place ? Elle a trouvé sa façon de le dire et nous le fait comprendre à travers les mots. Voici le combat de Mélanie Colombel et sa façon de voir le monde.

♣♣♣♣♣♣♣

Pas évident de vous parler de poèmes, moi qui suis habituée aux bouquins. Je tiens à vous en parler, parce que non seulement il m'a touchée mais en plus je pense qu'il pourrait aider beaucoup de personnes se trouvant dans son cas, ou leurs proches. 

Je ne connais pas vraiment l'anorexie. Je suis tout l'inverse. Epicurienne et gourmande, j'ai bien 40kg en trop et si je râle parce que y'a pas de jolis soutifs à ma taille, ou parce que j'aime pas mes bras qui pendouillent, la plupart du temps je m'en fou. Je m'aime. Alors plonger dans son univers m'a permis de la comprendre. 

Ses poèmes sont beaux, à la fois sombres et emplis d'espoir. C'est une battante mais la lutte est dure. Sa maladie est fourbe et pleine de contradictions, c'est comme un diable posé sur l'épaule et qui vous bourre le crâne. 

Je vous en met un que j'ai aimé et qui m'a fait mal  : 

Conséquence

Ma vie pleure, l'espoir s'endort
Dans les ténèbres de mon âme se cache une lueur d'espoir qui s'éteint
Mon esprit est triste...
Ma faim est folle et mon corps tiraillé
Mes cheveux tombent, mes dents cassent et mes os se brisent 
Mon coeur lutte, mon estomac saigne et mon foie est à l'envers
Ma famille pleure, mes amis sont inquiets et mon entourage se moque
Mon corps écrase le peu de joie de vivre qui me reste 
Peut-être n'avez vous pas compris d'où vient cette souffrance ? 
Elle s'appelle l'anorexie. 

Alors elle ne parle pas que de ça. Il y a aussi la perte de son papa, sa vision de notre monde déboussolé. C'est un recueil à âme ouverte, à corps meurtri. Et pourtant, on sent que c'est avant tout un cri d'espoir, une oeuvre cathartique.

Ce n'est pas du Baudelaire, il n'y a pas forcément de rimes, vers et sonnets, mais c'est beau, c'est poignant, c'est vrai. Je vous le conseille. 

Et mention spéciale pour la cover, qui est magnifique.

Bisous, et surtout à toi Mel ♥

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire