mardi 5 mai 2015

L'amour est dans le foin




Bonsoir !

Avant de me coucher je tenais absolument à rédiger ma chronique sur ce livre dont j'ai fraichement terminé la lecture. C'est la "suite" de L'homme idéal en mieux. Entre "" car il s'agit cette fois des aventures de Louise, une des amies d'Emilie qui était l'héroïne du premier. Et je vous le dis tout de suite : Angela Morelli m'a encore emportée !
En avant pour le résumé : 


Mais qu’est-ce qui lui a pris d’accepter ce plan foireux ? Et pire encore : pourquoi a-t-elle fait ce stupide pari avec ses copines ? Résultat, voilà que Louise est : 

1) bloquée au fin fond de la campagne (celle avec de la vraie boue et des vraies bêtes) dans la maison d’une-amie-d’une-amie pour un long, un interminable mois de « vacances »

2) condamnée à une abstinence forcée (fichu, fichu pari ! et fichues copines !)

Pour une parisienne pure souche qui ne vit que pour son travail et ne connaît pas le sens du mot « repos », ce séjour s’annonce plutôt douloureux. Jusqu’à ce que deux spécimens locaux viennent troubler ses bonnes résolutions vertueuses. D’un côté, Joffrey, bel apiculteur au sourire canaille. De l’autre, Arnaud, artisan en charge des travaux de la grange, dont les manières rustres et la bougonnerie n’ont d’égal que le pouvoir ensorcelant de ses muscles. Et elle qui pensait se trouver à mille lieues de toute tentation... 

♣♣♣♣♣♣♣

Déjà, je suis une fan inconditionnelle de L'Amour est dans le pré - oui je l'avoue sans honte et je me languis de la nouvelle saison XD Alors forcément, rien que le titre m'a donné envie de le lire. Sans compter que j'avais adoré l'autre roman. 

Cette fois nous ne sommes pas à Paris, mais en Picardie. Je ne connais pas alors comme Louise, j'ai un peu découvert. Bon, contrairement à elle je connais la campagne quand même ! Louise c'est la parisienne-working girl dans toute sa splendeur : toujours parfaite, en talons même dans la boue, perdue sans son shopping et ses mojitos, et en plus elle est accro au sexe. Elle se retrouve au vert pour surveiller les travaux dans la maison de vacances de Gisèle qu'elle ne connait même pas (pour rappel c'est l'amie-coloc d'Emilie) et en prime elle est au défi de tenir un mois sans homme. Mais biensur, il y a deux beaux gosses à la ronde. Va-t-elle tenir ? Suspense !!

Evidemment ça ne tourne pas qu'autour de ce pari fou. Louise se révèle. On découvre une femme pas du tout chochotte, qui n'hésite pas à se sâlir et qui s'y connait même en maçonnerie. Mais surtout, on découvre une femme fragile, un peu perdue, qui ne s'aime pas tant que ça. Elle a 40 ans et réalise enfin un tas de choses sur son compte, elle qui pensait tout contrôler. Je l'ai trouvée très touchante. Elle m'a même fait de la peine par moments, je lui aurais bien fait un câlin !

Surtout si elle me faisait un gâteau ! Ah oui, ce livre m'a donné envie de manger. Pourtant Louise est du genre au régime h24. C'est un vrai tour de maestro de nous donner faim avec une anorexique quand même ! 

J'ai beaucoup aimé, il se lit vite car on a envie savoir quoi et c'est très bien écrit, comme d'habitude. Ce n'est pas une copie de L'homme idéal ! J'avoue que j'avais un peu peur mais non, rien à voir. La structure de l'histoire est différente, les protagonistes aussi, et même que y'a pas de sexe ! Oui, voilà je préfère prévenir pour celles qui n'attendraient que ça ^^ Mais perso ça ne m'a pas gênée, il n'y en avait pas besoin. Les références aux perso du premier roman m'ont plu aussi, j'aime bien avoir de leurs nouvelles :)

Pour conclure, je vais simplement dire que je suis fan de la team HQN - Emilie/Louisa/Cécile/Angela. J'adore les romans ces quatre poulettes qui déchirent !!!!

Bisous !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire