Non, c'est non


Hello !

Je voulais poster hier mais c'était mon anniversaire ^^ Une journée chargée entre rendez vous à l'hôpital, Minimoy, soirée avec mes hommes ♥ Et ça m'a fait du bien car le livre dont je vais vous parler à un sujet très dur : le viol.
Voici le résumé :

Prix ebook : 12,99$
Prix broché : 16,99$
Editions de Mortagne, sortie 2016

Oui. Non. Le dictionnaire est assez clair sur la définition des deux termes.

Oui : exprime une réponse positive à une interrogation.

Non : préfixe exprimant la négation, le contraire, le REFUS.

C’est ce que j’ai tenté de faire comprendre à Zackary, ce soir-là. Que je ne voulais pas. Même que je lui ai crié. NON ! Mais pour lui, ma réponse ne voulait rien dire.

Et maintenant, je ne suis plus que l’ombre de moi-même.

L’agression sexuelle est l’acte criminel le moins signalé à la police. Pourquoi ? Parce que la honte et la peur accablent la victime. Parce que la victime doit, en plus, faire face aux préjugés véhiculés par la culture du viol. Encore de nos jours, ce concept nous dicte « de ne pas sortir seule le soir, sinon on cherche le trouble », « de ne pas s’habiller sexy, parce qu’on provoque les hommes », « de ne pas embrasser si on n’est pas prête à aller jusqu’au bout », « de ne pas dire non après avoir dit oui ». 

Dans notre société dite évoluée, le fardeau de la preuve appartient toujours à la victime,  non à l’agresseur. Il est primordial d’éduquer nos jeunes et de faire changer la honte de camp.

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Tout d'abord, je précise que c'est une édition québécoise. Il y a beaucoup d'expressions que je n'ai pas comprises, d'autres que j'ai déduites mais ça n'a pas bloqué ma lecture. 

Emma est une adolescente qu'on peut cataloguer de sage, sérieuse. Elle aime rendre ses parents fiers, elle pense à ses études en prio et d'ailleurs, avec sa meilleure amie, elles partent dans un camps cet été pour être monitrice de jeunes en difficulté. La vie lui sourit. Et ce beau garçon, Zach, aussi. Alors que va-t-il se passer ? 

Chaque chapitre est daté. Nous avons un petit aperçu de la vie d'Emma au sein de sa famille, ensuite son arrivée au camps, et ce qu'il s'y passe petit à petit. Jusque là tout va bien comme on dit. Mais un soir, Zach ne peut plus attendre. Le jeune homme au passé lourd et mystérieux pète un câble et se révèle être un affreux prédateur. Affublé de deux amis. Monstrueuse erreur de parcours ou véritable monstre ? On le saura plus tard, même si, dans le fond : on s'en fiche, non ?! La victime, c'est Emma. C'est un fait qui est souvent oublié. Et on va le comprendre en suivant Emma après. 
Parce que sa mère ne va pas réagir comme on s'y serait attendu, parce que certaines connaissances auront des comportements inattendus aussi.  

L'auteur explique de façon très judicieuse, avec le regard et les mots d'une jeune fille qui n'est plus une enfant mais pas encore une femme, ce qu'il se passe dans la tête et la peau d'une victime. Certes, à chacun(e) sa façon de réagir mais elle regroupe bien la majorité des cas. Il y a l'arrivée à l'hôpital juste après - avec les prélèvements qui peuvent aussi être traumatisants, la rencontre avec une aide, la déposition, la préparation au jugement qui arrive toujours très tardivement etc.

Sans tomber dans le glauque ni le mélo, c'est puant de vérité et tristement réaliste. La fin du livre contient un dossier qui explique tout de A à Z pour les victimes mais aussi leur proche. Car eux aussi souffrent forcément de n'avoir pu protéger, de ne pas savoir comment soutenir. 

C'est le genre de livre qu'on devrait distribuer dans tous les collèges et lycées. Il aiderait tellement de jeunes à s'en sortir (des plus âgés aussi bien entendu), à ne pas avoir peur de dire non, à reconnaître une agression sexuelle. 
Un sujet bien d'actualité en plus. Et je retiens cette phrase qui n'est pas une nouveauté mais qui est tellement forte de sens :

"On vit dans une société où on enseigne encore aux filles à ne pas se faire violer, tandis qu'on devrait apprendre aux garçons à ne pas violer".

Eduquons bien nos enfants, apprenons leur le respect et l'Amour. Personne ne cherche à être violé, jamais.

NB : Diana a écrit d'autres romans traitant de sujets tabous, d'ailleurs la Maison d'éditions a une collection spéciale.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Happy Solo

Honorables Intentions

L'évadée