mardi 2 décembre 2014

Prédateurs


Bonsoir les z'amis !

Hier je suis allée au salon du livre avec mon petit homme. Ca ne l'a pas passionné comme vous pouvez le voir sur les photo que j'ai mises sur facebook mais il a été bien sage et j'ai pu en profiter. Toute seule, snif ! Mais c'était bien quand même. j'ai craqué pour quelques livres et j'ai du me retenir pour d'autres parce que... budget serré avec noël qui arrive. Comme tout le monde, j'imagine. 

Sinon, pas trop froid ? Sur Paris ça caille sévère ! Un vrai temps à rester au chaud et à lire, non ? C'est ce que j'ai fait aujourd'hui et j'ai terminé Prédateurs. J'ai enchainé les 300 pages restantes, je n'arrivais plus à m'arrêter :) Voici le résumé : 


Se dissimulant dans les horreurs d'une guerre sans nom, un psychopathe décime les rangs de jeunes soldats que l'on retrouve les uns après les autres sauvagement mutilés.Traquant le dément, analysant son comportement, le lieutenant Frewin et son équipe de la Police Militaire établissent peu à peu son profil, faisant monter d'un cran l'angoisse et la panique chez des combattants déjà harcelés par la mort. En se joignant à l'enquête de Frewin, Ann, une jeune infirmière, s'efforce d'identifier les fantômes intimes qui la tourmentent depuis l'enfance. Exsangue, décimée, l'équipe réduite à deux rescapés parviendra-t-elle à abattre le tueur ? Criminologie, suspense, ténèbres. Chattam une fois encore propulse son lecteur dans un vortex de terreur, où le criminel, aussi cruel que retors, symbolise ces prédateurs qui incarnent les peurs archaïques de l'être humain.

♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Ca fait des semaines que je lis des romances ou du zombie, j'avais donc envie d'un thriller et celui là m'attendait depuis presque un an. Il était temps, n'est-ce pas ? ^^
Comme toujours Chattam nous plonge en moins de deux dans son histoire. Le décor est planté rapidement, l'ambiance vous saute au yeux d'entrée de jeu, et là, pour moi, c'était une première. D'abord on ne sait pas en quelle année ça se passe et impossible de savoir, ce qui m'a perturbée au début. Pareil pour le lieu. Les personnages sont américains mais on ne sait pas où ils se trouvent. Au final : quelle importance ? Ce ne serait qu'un détail. 

Les personnages évoluent en pleine guerre. Jamais je n'ai lu de roman où l'histoire se déroule dans ce décor. Et l'auteur la décrit si bien que l'on a l'impression d'y être. Il y a une scène dans les débuts où ils se retrouvent coincés en plein débarquement chaotique qui m'a marquée. Chattam a les mots, on croirait qu'il a lui même été sur le champs de bataille tant il vous en décrit l'horreur avec précision, sans cliché, brutale et choquante. 

Et comme si ça n'était pas assez ils doivent faire face à un tueur particulièrement corriace et sadique, un véritable monstre. Je me suis demandée comment les officiers de la Police Militaire parvenaient à enquêter, à rester concentrés, avec les bombardements, les tirs, bref  le danger omniprésent. Je suppose que c'est parce qu'ils ont tous un grain. Le titre est au pluriel parce que, dans le fond, ils sont tous des prédateurs. Chacun à sa façon. 

On la boss : Frewin, un homme distant, rigide, dur et colossal. Il a un côté perturbé, mystérieux qui ne laisse pas indifférent(e). Il est charismatique. Ca n'échappe pas à l'héroïne : Ann, qui est elle même perturbée. Tout comme Matters qui est à moitié amoureux de son chef. Pour ne citer que ces trois là. D'ailleurs ils ont une part d'ombre et jusqu'au bout on se pose des questions, on fait des suppositions, on les soupçonne même. Eux, pas eux ? Tout est possible chez Chattam et il tient le suspense juqu'au dernier chapitre. Je me suis même dit pu** c'est lui ! Pour réaliser quelques lignes plus tard que je me plantais et croire que c'était encore une autre personne et en débutant le chapitre suivant je m'étais encore trompée. Non vraiment, il m'a bien eue. 

La seule frustration que je pourrais avoir c'est qu'il n'y a pas une petite histoire d'amour, quoi. C'est comme pour Anabelle et Josh (pour ceux/celles qui ont lu la Trilogie du Mal). Jusqu'au bout j'ai attendu et nada ! On voit que c'est un mec qui écrit ah ah. Evidemment on peut imaginer la suite. M'enfin c'est pas la base du livre alors faut faire avec ! 

Pour conclure c'est un super thriller. Je me demande si Chattam me décevra un jour ! Evidemment je ne le souhaite pas. C'est un délice de le lire, même quand je stresse jusqu'à la dernière page. Je vous le conseille si vous avez envie de suspense et de faire travailler vos méninges.

Bisous et à très vite pour une autre chronique ! 

1 commentaire:

  1. Il est excellent celui là.. Et le fait qu'on ne sache pas quand et où ça se passe comme tu dis, au début ça perturbe et ensuite on se dit que ce n'est qu'anecdotique!

    RépondreSupprimer