mardi 21 juin 2016

Les loups de Sherwood


Coucou !

C'est l'été !!! J'en profite, il fait quasi 30° par chez moi ! j'espère que vous aussi !
Hier, j'ai terminé un roman qui m'a été envoyé lors de la dernière opération Masse Critique de Babelio. Une version bien loin du romantisme qu'on prête à Robin des bois. Je vous laisse découvrir le résumé : 



Et si tout ce qu'on croyait savoir de Robin des Bois était faux ? Voici l'histoire de Robin de Loxley et de Marianne de Beaumont, bien loin de la version romantique que nous connaissons. " –; Quel est ton nom, messire ? –; Robin. –; Robin d'où ? –; Robin de nulle part. Je ne veux plus dépendre d'aucune terre. La vieille caresse la capuche de loup de ses doigts minces. –; Robin Hood..., dit-elle en appuyant le mot. Que Dieu te garde. " 1189 : le royaume Plantagenêt, qui s'étend de l'Écosse à l'Aquitaine, est ruiné par la croisade d'un roi Richard élevé en Poitou qui ne parle pas un mot d'anglais et déteste l'Angleterre. Le quotidien est sombre et violent, pour les modestes paysans qui s'efforcent de survivre aux hivers rigoureux comme pour les noblions qui tentent d'assouvir leur ambition au prix des plus viles bassesses. Dans ce contexte troublé, Robin de Loxley, homme révolté, dévoré par la vengeance et l'ambition, fin stratège, chef de bande violent et tyrannique, construit sa légende. Lorsqu'il s'empare lors d'un pillage de la jeune Marianne de Beaumont, le Loup de Sherwood est loin d'imaginer le destin qui les attend. Voici leur histoire, bien loin de la version romantique que nous connaissions.

♣♣♣♣♣♣♣♣

Tout commence sur un champ de bataille pour Robin et au château en l'absence de son père pour Marianne. Deux ambiances différentes mais aucune joyeuse. Pendant toute la première partie, on avance dans le récit en découvrant ce qui va mener Robin dans les bois (car là encore ça n'a rien à voir avec l'histoire que l'on connait) et les liens entre les personnages se mettent en place, bien qu'ils ne se connaissent pas encore. 

Robin se cache derrière la soif de Justice mais en réalité il a seulement soif de Vengeance. C'est pour cette raison qu'il trouvera Marianne. Et là, pas de cour romantique, non. Mais un viol. Je n'en ai pas été surprise par contre je l'ai été du fait que cet acte ignoble soit passé très rapidement alors que c'est lui qui plante la relation entre les deux protagonistes. Puisque le roman est sombre, qu'il y a des combats et meurtres, pourquoi ne pas assumer ce passage ? Peut être parce que les héros ne l'assument pas non plus ? C'est la seule explication que j'ai trouvée. 

L'histoire se déroule sur cinq ans. Je n'y ai malheureusement pas trouvé d'évolution pour les personnages. Ils ne changent pas, leurs relations non plus. C'est dommage et du coup, le temps qui passe n'a pas grand intérêt. l'auteur aurait aussi bien pu situer l'histoire sur une seule année au final. 

L'absence de présence du shérif m'a manqué. Il est là mais quasi inexistant. Dommage. 

Les personnages ne sont pas attachants,ni charismatiques, il n'y a même pas un méchant que l'on adore détester. Ils sont fades. Je n'ai pas réussi à me plonger dans leur histoire, j'avais l'impression de rester totalement en dehors et à la fin je me suis juste dit "tout ça pour ça". Il y a un manque de profondeur. Ou alors j'attendais trop de cette histoire. Je ne suis pas dérangée par une version noire, au contraire, mais là je ne l'ai pas eue. 

Une déception donc. Après ça reste un roman bien écrit et avec un peu de suspense qui donne envie de continuer, et il y a une recherche certaine pour les expressions de l'époque. Je salue quand même les bonnes idées de l'auteur pour changer l'histoire, c'était bien trouvé.

Merci aux Editions Plons pour ce partage. 

Bisous ! 

Je ne mets pas de casting, je vais rester à rêver de Kevin Costner ♥ 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire