Jo


Coucou !

Dernièrement, dans un "magasin" de style Emmaus, j'ai eu la chance de tomber sur cette BD. On me l'avait offerte quand j'étais au collège, elle m'avait beaucoup marquée.
Voici le résumé : 

Prix : 14,95 euros


Jo est une adolescente responsable et apparemment bien dans sa peau. Accaparés par leur profession, ses parents l'ont amenée très tôt à s'assumer en toute liberté. Rien, si ce n'est la nécessité de préserver sa jeune sœur des mauvaises fréquentations, ne la prédestinait à connaître Laurent. Parce que son père s'oppose farouchement à son désir d'être musicien, celui-ci a brusquement rejeté sa famille et les plans d'avenir qu'elle lui imposait. Jo est bientôt séduite par le talent et le charme de ce marginal. Ce qui l'intrigue surtout, c'est le secret douloureux que ce garçon s'obstine à cacher. Laurent finit cependant par avouer que depuis la mort de son frère atteint du sida, il vit dans la peur d'être contaminé ou de contaminer. Jo décide alors de l'accompagner chez un médecin où, pour le rassurer, elle se soumet également au test...

♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Pfiou, encore une fois j'ai pleuré ! J'ai beau connaître par coeur depuis le temps, ça ne m'empêche pas d'être bouleversée. 
On n'a pas affaire à une histoire gnangnan faite pour faire pleurer dans les chaumières, je vous rassure. Mais forcément, avec un sujet si grave, il ne faut pas s'attendre à une happy end. Même si ce qui arrive au jeune couple va faire réagir leurs proches, qui prendra (pour la majorité) conscience de leurs erreurs. 

Jo et Laurent sont n'importe quel adolescent des années 90 mais aussi d'aujourd'hui. Ils ont leurs soucis avec les cours, les copains, la famille. Ils ont des rapports sexuels, pas toujours protégés et le SIDA leur fait peur. Surtout que le frère de Laurent en est mort. La vie de toute sa famille en a été bouleversée, ses parents ne veulent surtout pas que ça se sache et le jeune homme le vit encore plus mal. En plus, il flippe parce qu'il n'a pas toujours utilisé les capotes. Sa rencontre avec Jo va bouleverser sa vie, en positif. Elle est fraîche, elle le sort de l'abîme. C'est une jeune femme protectrice, bien plus mature que les autres lycéennes à cause de parents toujours occupés. Ce qu'ils vivent est fort mais l'horreur va les frapper de plein fouet. 

A travers une belle histoire d'amour, nous voyons l'évolution des personnages et aussi, de la maladie. Les discussions permettent de recadrer certaines choses, d'en apprendre. Il est mis en évidence par exemple que cette saloperie ne touche pas que les toxico et les homo comme beaucoup le pensaient à l'époque. Et le pensent encore *sic*
Il y a même plusieurs pages à la fin qui expliquent le principal à savoir sur ce virus. Cette BD a toujours été pour moi à mettre entre les mains de tous les adolescents. A un âge où on n'a pas forcément envie de parler sexualité avec papa ou maman, c'est très important pour avoir une vie sexuelle sécurisée. Aujourd'hui je suis maman, je sais que je la ferais lire à mon fils. Car, qu'on le veuille ou non, on ne peut pas toujours être derrière leur dos ou à leurs côtés, alors mieux vaut prévenir que guérir. Ma grande soeur me l'avait offerte dans cette optique et je l'en remercie. Croyez moi, quand j'ai décidé de sauter le pas, c'était avec préservatifs ou rien !

Voilà, je suis donc encore sortie en larmes de ma lecture. Je ne suis ni fan de BD, ni manga, j'ai toujours du mal à me mettre dans l'histoire. Là, en presque 80 pages, Derib a su faire vivre pleinement ses héros et ceux qui les entourent. Bravo !

Bisous les amis. Ma prochaine chronique devrait être plus joyeuse ^^ Et n'oubliez pas : sortez couverts ;) 





Commentaires

  1. Ah que de souvenirs et d'émotions rien qu'en revoyant la couverture... Il était au CDI de mon collège et je l'ai lu au moins 10 fois (si ce n'est plus à l'époque). Malheureusement toujours d'actualité, il aborde un thème grave, tout en nuances, sans jamais tomber dans le pathos.
    Toujours à faire lire à tous les collégiens.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

La cave

Normal(e)

Swap zombies