jeudi 21 avril 2016

L'irrésistible confident



Bonjour !

Il y a quelques mois que j'avais ce roman et totalement oublié. Mea culpa !!! Je remercie encore IS Editions pour ce service presse et leur patience ! Merci de m'avoir à nouveau fait confiance aussi. Chez eux, j'avais lu Le fils du diable est un ange  dont la suite vient de sortir. Mais revenons, au roman d'Edith Peille !
Le résumé : 



Léo est étudiant en anglais. Fils unique de Rose qui l'a couvé en l'élevant seule, il a du mal à remplir son frigo et doit chercher des petits boulots.


Le bébé du voisin qui pleure toutes les nuits lui donne un jour l'idée de mettre une annonce à la boulangerie du coin pour du baby-sitting. Gaby, la boulangère, l'embauche immédiatement pour ses enfants et lui fait de la publicité. [...]

♣♣♣♣♣♣♣♣

Volontairement je ne mets pas tout le résumé. Je trouve qu'il en dit beaucoup trop. Il dévoile trop l'histoire, même s'il y a bien sûr beaucoup à découvrir en plus de ces détails non négligeables qui y sont dévoilés. 

J'ai sourit d'entrée en lisant Léo pour le fils, Rose sa mère, j'ai pensé à Titanic. Pire quand j'ai lu que le père Jacques se faisait appeler Jack. Fan ? :)

L'histoire ressemble beaucoup à une chick lit avec une touche dramatique. Mais vu que le héros est donc un homme, comment pourrait-on appeler ça ? Il y a peut-être déjà un nom mais je ne le connais pas. Au cas où quelqu'un a la réponse ;) 

Léo sort de l'adolescence et va vivre le choc du passage à l'âge adulte. Presque par hasard il devient baby-sitter pour gagner sa croûte et il va se retrouver propulsé, non pas dans un univers de gosse, mais celui des grands, des parents. Il va apprendre la vie, en quelques sortes. Et elle ne ressemble pas forcément aux idées qu'ils s'en étaient faites. 

Il va s'attacher à ses parents, tous paumés ou désabusés à leur façon, et vice versa. Léo devient le confident, ce géant aux airs de gamin qui écoute malgré lui. Et à côté de ça, il a aussi sa vie de post-ado-jeune-adulte à gérer. Ses études, ses amours... 

Pas facile pour lui de ne pas se perdre dans tout ça. Un portrait assez pessimiste mais empreint d'un triste réalisme de notre société. Quel parent ne se verra pas un peu dans tous ceux du livre ? Quel étudiant ne se retrouvera pas dans Léo et ses amis ? 

C'est aussi une histoire qui rappelle qu'il ne faut pas se fier aux apparences, ni avoir de préjugés. A commencer par prendre une nounou garçon ;) J'ai trouvé cette idée originale. Tout comme le reste du roman et sa chute. 

Une lecture qui m'a plu et qui donne envie de se secouer. 

Bisous ! 

Casting ? 

Alors j'ai eu Diaprio en tête pour Léo et en cherchant une image de lui,je suis tombée sur son sosie : Konrad Annerud, alors pourquoi pas ^^ 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire