lundi 25 avril 2016

Nos folies ordinaires



Coucou !

J'ai profité d'une heure au parc avec mon fils pour lire cette nouvelle. Merci à Lilys Editions qui m'a permis, sur Netgallery, de l'avoir. Le titre et la couverture m'ont plu de suite, l'histoire avait l'air sympa. Voici le résumé : 



Douze minutes pour prendre sa douche, vingt-trois pour prendre son petit déjeuner, être prêt pour prendre le tram et se rendre au travail pour affronter les dossiers.

L’avenir de Jean, avocat au sein du prestigieux cabinet Montesquieu, était réglé comme du papier à musique, jusqu’au jour où le décès de son père et une sombre affaire d’infanticide eurent raison de sa routine quasiment militaire, laissant les marginaux de son immeubles, ces artistes, l’envelopper de leur monde et l’embarquer dans une vie où l’ennui n’existe pas.


Olive, sa voisine de palier, artiste et fumeuse de pipe. Bébé, la dame âgée. Mika, le poète aux tenues extravagantes. Bébert dit « Doc », le pirate révolutionnaire féministe : tous auront un rôle à jouer dans son apprentissage de la folie.

♣♣♣♣♣♣♣♣

L'histoire se passe à une autre époque mais finalement ça pourrait aussi se passer aujourd'hui. On vit dans un monde où le qu'en dira-t-on est encore maître, où il est encore difficile de vivre ses rêves et sortir des sentiers battus.

C'est bien écrit et ça se lit très vite. Au début ça parait long, pesant, ennuyeux : comme la vie de Jean. Et soudain, son histoire prend un tournant. Alors tout s'enchaîne. Les changements, les découvertes de la vie simple. Il y a un joli patchwork de personnages.

Finalement, est-il fou d'être sage ou sage d'être fou ? On a sans doute tous besoin d'un mix des deux dans la vie. Mais n'oublions pas : il en faut peu pour être heureux ♫ 

Bisous ! 

Pas de casting, désolée !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire