jeudi 27 octobre 2016

Berill ou la passion en héritage


Bonjour !

Comme Sam m'en a parlé plusieurs fois et que Françoise Bourdin sera à la foire du livre de Brive, je me suis dit qu'il était temps que je la lise ! Et comme j'ai trouvé un de ses romans à la boîte à lire, je me suis lancée ! 
Voici le résumé : 



Prix broché : 6.90 euros

A la mort de Tomas, son époux bien-aimé, emporté par une maladie incurable, Berill se retrouve à la tête de l'empire financier Blaque-Belair.

La succession s'annonce difficile. Berill souhaite se retirer des affaires et voir grandir la troisième génération, mais ses deux enfants n'ont pas assez d'expérience pour prendre les rênes de l'entreprise familiale.
Maureen, sa fille, voudrait régner seule sur la banque, mais elle doit se plier aux directives de son oncle Mathias, le frère et bienveillant conseiller de Berill. Pourra-t-elle longtemps supporter de rester dans l'ombre ?
Quant à Hugh, son fils, il n'a pas l'âme d'un financier et préfère se consacrer au parc animalier qu'il a créé en Touraine. Surtout, il ne veut pas s'éloigner de la ravissante vétérinaire qui travaille avec lui et à qui il n'ose avouer ses sentiments.
Au cœur de la tourmente, Berill fera tout pour réserver l'héritage de son mari et protéger le bonheur des siens.

♣♣♣♣♣♣♣♣♣

Au début du roman, nous découvrons Tomas et apprenons qu'il est malade. Il ne va prévenir que sa femme, Berill, et son beau-frère Mathias. Aux deux il va demander de veiller sur ses enfants et l'héritage de la famille. 
Comme dans beaucoup de familles, cette question va causer bien des problèmes et disputes. Reste à savoir si la famille pourra rester unie ? 

L'auteure nous présente leur vie sur presque trente ans. On voit l'évolution de chaque membre de la famille, leurs amours, leurs joies et leurs déboires. La banque (et l'argent) reste quand même au centre des discussions. Maureen est complètement obsédée par la banque, et j'avoue que c'est le personnage que j'ai le moins apprécié. J'ai trouvé Tomas, Berill et leurs deux enfants très égoïstes! Mais vraiment. Et la fille est celle qui m'a le plus choquée, j'ai même pas réussi à m'attacher un peu à elle. 

Du coup, la lecture était un peu compliquée pour moi. Difficile d'avancer quand on ne supporte pas les protagonistes ! Cela dit, c'est écrit de telle façon qu'on a envie de savoir ce qu'ils vont devenir. 
C'est intéressant aussi grâce aux informations sur l'époque (on commence en 1959), sur la jeunesse des parents (la guerre, la vie au cirque etc), et si on s'intéresse au monde des banques privées. Moi, je suis plus team Hugh et son parc animalier :)

A l'occasion je lirais d'autres romans de Françoise Bourdin mais celui-ci n'est pas un coup de coeur. 

Bisous et bonne fin de semaine ! Pour ceux qui ne l'ont pas vu, il reste encore quelques jours pour le concours sur la page facebook. 

Pas de casting. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire