mardi 13 janvier 2015

Un amour de geek




Hello !

Cette semaine j'avais besoin d'une lecture légère pour m'aérer l'esprit. J'ai donc opté pour Un amour de Geek de Luc Blanvillain. Pas fait exprès, mais en ce moment je suis très écrivains frenchy et c'est encore un livre pris sans regarder de quoi ça parlait vraiment. Le titre m'a accrochée et je n'ai pas regretté ! Mais avant de vous en dire plus, voici le résumé :


Thomas est un geek. Un quoi ? Un geek. C'est-à-dire un nolife qui fragge comme il respire, slappe les cheaters et bizute les noobs. Si vous n'y comprenez rien, c'est que vous êtes un pauvre parent, perdu dans la réalité. Mais si, comme Thomas, vous passez vos nuits devant l'écran à dégommer des crâs, à assiéger les donjons d'Azeroth, à diriger des guildes, vous savez ce que vivre veut dire. Dans son monde Haute Définition, Thomas échappe aux êtres désagréables qui grouillent " in real life " : les nazes du lycée, l'odieux Latreille, Mme Friol, la prof de français fan de gros bouquins bourrés de descriptions. II supporte même ses parents, leurs gratins bios et sa petite soeur Pauline. Alors ? Où est le problème ? Le problème, c'est Esther dont Thomas est bêtement tombé amoureux. Esther qui voltige sur le dos des chevaux, aime la lumière dans les arbres et rêve de vrais voyages. Esther qui déteste les ordinateurs et ne sortira avec lui que s'il cesse d'être un nolife et jure de ne plus s'approcher d'un écran. Thomas relèvera-t-il l'impossible défi ?

♣♣♣♣♣♣♣♣

Comme je vous le disais, le titre m'a emballée. En tant que geekette, fiancée à un geek, forcément ça interpelle ! Je me suis donc plongée dans ce roman sans doute plus ado-jeunes adultes que pour la trentenaire que je suis mais franchement, c'était tellement bon !

Dès les premières pages ça m'a fait délirer. Rien que le langage geek, si loin du sérieux des héros habituels, ça m'éclate. L'auteur a des tournures de phrases et des jeux de mots géniaux. J'ai parfaitement visualiser les personnages et les scènes, le livre vous ramène au lycée !

Sans doute parce que j'ai regardé trop souvent SODA j'avais la tronche de la famille Fontella, même si au final ils ne leur ressemblent pas tellement. Thomas et Pauline se rapprochent de plus en plus, la petite soeur est une maline et loin d'être peste, tandis que lui bah c'est un mec ado dans toute sa puissance ! Touchant cela dit. Parce que l'histoire ne tourne pas qu'autour de son amour pour Esther. Déjà il y a ses ennuis avec Latreille, sa vie au lycée et surtout les problèmes familiaux. Cette partie m'a rappelé mes parents, et du coup j'ai dit à mon homme que si on prenait cette voie je lui ferais lire ce bouquin pour que jamais il nous arrive la même chose.

Ce livre vaut la peine d'être connu. Il m'a donné envie de voir si Luc Blanvillain en avait sorti d'autres. Si vous avez envie de passer un bon moment, de rire, alors n'hésitez plus ! Il y a de tout : une histoire d'amour au développement original, un peu de suspense et tension, un vilain, des bonnes vannes, pas de longueur... super cokctail en somme !

J'espère vous avoir persuadé(e)s ;) Bonne soirée et bonne semaine. Bisous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire